UE-Colòmbia: negociant amb els drets humans

Acabo de rebre al meu despatx l’amic sindicalista colombià de la CUT, Luis Alberto Vanegas, qui m’ha exposat de manera clara i preocupant la situació de les persones sindicalistes a Colòmbia. Les xifres d’assassinats i desapareguts fan fredar (2734 casos documentats des del 86). Però encara més la impunitat que ampara aquests crims.

El 60% dels sindicalistes assassinat al món són de Colòmbia.

I en tot aquest context, ens trobem aqeusts dies al PE amb una campanya del govern colombià, així com dels grups majoritaris de la cambra (ja sigui PPE, PSE o ALDE) en favor de les negociacions de l’Acord de Lliure Comerç de la UE amb Colòmbia.

Faig meves les paraules del Secretari General de la CES, John Monks, qui ja en una carta signada al juliol de 2009 s’expressava en els següents termes:

‘We would urge your Government (en referència als governs de la UE) to call a halt to the FTA (FRee Trade Agreement) negotiations, which we understand it is planned to conlcude with indecent haste within weeks, and so make it clear to the Colombian authorities that the EU and its Member States do not condone the current situation in Colombia but expect serious change to the better before normal bilateral relations can be resumed’.

M’he compromès a fer arribar novament al Consell i la Comissió la meva oposició al decurs actual de les negociacions.

A més a més, en el debat que hi va haver ahir a la Comissió de Desenvolupament, la nostre representant, Catherine Grèze, va exposar perfectament la línia del nostre Grup Verds/ALE, i que es resumeix en la següent nota de premsa: (segueix…

COMMUNIQUÉ DE PRESSE – Bruxelles, le 26 janvier 2010

Colombie: un véritable génocide politique?
La commission Développement du Parlement européen a reçu l’ambassadeur de Colombie auprès de la Belgique ainsi que plusieurs syndicalistes colombiens, pour revenir sur la situation des Droits de l’Homme en Colombie.

Les tentatives de la Colombie de cacher ses morts et de se présenter comme l’un des grands défenseurs des Droits de l’Homme est vaine devant les multiples témoignages poignants apportés par les syndicalistes colombiens. En 2009, 37 syndicalistes furent assassinés, 19 enseignants furent tués, et le nombre des victimes “collatérales” ne sera jamais réellement décompté. Les syndicalistes colombiens représentent jusque 70% du total des syndicalistes assassinés dans le monde.

Les Verts du Parlement Européen dénoncent la collaboration de l’UE avec un pays ne respectant ni les Droits de l’Homme, ni les conventions en matière sociale et environnementale qu’il a pourtant signés avec l’UE en vue d’obtenir le statut SPG+. (*)

Les eurodéputés Verts demandent à la Commission européenne de cesser les négociations en vue d’un accord de libre-échange tant que la question des Droits de l’Homme n’est pas clairement prise en compte. Ils sollicitent également le lancement d’une véritable enquête sur les violations des droits et libertés en Colombie, comme cela a été fait avec le Sri Lanka dont le statut SPG+ a par la suite été suspendu.

Aux Etats-Unis, ami le plus proche de la Colombie, les démocrates bloquent depuis 2006 les accords de libre-échange. Au Canada et en Norvège, les négociations sont également gelées.

Pour Catherine Grèze, députée Verte européenne :”La Présidence espagnole souhaite bien évidemment conclure des accords qu’elle présentera comme de véritables victoires lors du sommet UE-Amérique Latine des 17 et 18 mai prochains. Mais si l’on parle de “saut qualitatif”, comme indiqué dans le programme de la Présidence, ne parle-t-on pas de bien-être de la population ? de respect des travailleurs ? du droit d’expression ? J’ai honte pour l’Union Européenne, qui se targue d’être la championne de la défense des Droits de l’Homme, d’en faire moins que les Etats-Unis “.

(*) SPG+ : Système de préférences généralisé

Font foto: cartell de denúncia d’algunes empreses multinacionals còmplices amb els assassinats de sindicalistes.

Un pensament a “UE-Colòmbia: negociant amb els drets humans

Deixa un comentari

L'adreça electrònica no es publicarà. Els camps necessaris estan marcats amb *