L’Assemblea Nacional francesa ha aprovat una resolució que inclou l’antisionisme com una variant de l’antisemitisme

Avui, l’Assemblea Nacional francesa ha votat per 154 a favor, 72 en contra i 43 abstencions una resolució contra l’antisemitisme que hi associa l’antisionisme com una de les variants:

“Article unique

L’Assemblée nationale,

Vu l’article 34-1 de la Constitution,

Vu l’article 136 du Règlement de l’Assemblée nationale,

Vu la résolution du Parlement européen du 1er juin 2017 sur la lutte contre l’antisémitisme,

Vu la déclaration du Conseil de l’Union européenne du 6 décembre 2018 sur la lutte contre l’antisémitisme et la mise en place d’une approche commune en matière de sécurité afin de mieux protéger les communautés et institutions juives en Europe,

Estime que la définition opérationnelle utilisée par l’Alliance internationalepour la mémoire de l’Holocauste permet de désigner le plus précisément possible ce qu’est l’antisémitisme contemporain ;

Considérant qu’elle constituerait un instrument efficace de lutte contre l’antisémitisme dans sa forme moderne et renouvelée, en ce qu’elle englobe les manifestations de haine à l’égard de l’État d’Israël justifiées par la seule perception de ce dernier comme collectivité juive;

Approuve la définition opérationnelle de l’antisémitisme utilisée par l’Alliance internationale pour la mémoire de l’Holocauste, en tant qu’instrument d’orientation utile en matière d’éducation et de formation et afin de soutenir les autorités judiciaires et répressives dans les efforts qu’elles déploient pour détecter et poursuivre les attaques antisémites de manière plus efficiente et plus efficace ;

Invite le Gouvernement, dans un travail de pédagogie, à la diffuser auprès des services éducatifs, répressifs et judiciaires”.

Post Scriptum, 5 de desembre del 2019.

Els defensors de l’antisonisme com una opinió política legítima pretenen diferenciar la deslegitimació de l’Estat d’Israel de l’odi racial al poble jueu. Dilluns, cent vint-i-set jueus antisionistes de França i d’arreu publicaren un article col·lectiu a Le Monde demanant que l’Assemblea Nacional refusés aqueixa resolució al·legant, precisament, la seva condició d’antisionistes i el dret a criticar l’existència mateixa de l’Estat d’Israel.

En relació a aqueixa mostra d’autoodi i antisemitisme jueu Michael Laitman publica un breu però contundent article a The Times of Israel titulat: “Le juif est le meilleur ennemi du juif”.

Afegeix un comentari

Deixa un comentari

L'adreça electrònica no es publicarà. Els camps necessaris estan marcats amb *